La ville de N’zérékoré était en proie d’une violence intercommunautaire ces derniers temps. Des violences qui auraient d’ailleurs coûté la vie à une soixantaine de personnes. À ce jour le calme est revenu et l’heure est au bilan d’où cette sortie du gouverneur de la région administrative.

« Quand ça ne va pas, on dit que ce sont les Guerzés qui sont contre les Koniakés ou que c’est l’inverse, c’est le quotidien de N’Zérékoré. Mais, justement, c’est pendant ce foyer de tension que les gens profitent, pour créer toutes les tensions. Parce que les gens sont en chien de faïence, les deux ethnies s’entrechoquent. », a regretté Mohamed Ismael Condé.

Poursuivant, le gouverneur de N’zérékoré a annoncé l’arrestation de l’instigateur de ces violences dans sa région. « Je vous dis qu’on a envoyé un milliard GNF à des individus qu’on connait, pour déstabiliser N’Zérékoré à partir de ces élections. La personne, quand on l’a arrêtée, pour se débarrasser des policiers, il leur a donné 10 millions GNF, ceux-ci ont dit non, nous allons t’arrêter. À l’heure où je vous parle, il est détenu« , a-t-il ajouté.

Il faut rappeler que ces violences ont éclaté en marge des élections législatives et référendaire du 22 mars passé.

La rédaction