« Nous ne sommes pas prêts à commettre les erreurs du passé » disait le Président de la Transition, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA à la prise du pouvoir par le Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD).

Cette phrase qui résonne comme un souffle nouveau dans le subconscient de beaucoup de guinéens est un réveil de conscience et de prise de responsabilité collective. La Guinée est un pays dynamique et ce dynamisme a toujours été fortement impulsé par les jeunes.

➢ Qui est jeune en Guinée ?
Selon la Charte Africaine de la Jeunesse, « est jeune, toute personne âgée de 15-35 ans. Elle vise à protéger les jeunes contre la discrimination et leur garantit la liberté de circulation, de parole, d’association, de religion, de propriété et autres droits humains, tout en s’engageant à promouvoir leur participation dans la société. »

Ce qui exige donc, qu’ils soient associés à toutes les prises de décision concernant la vie de la nation. Loin de nous d’en faire un débat, nous pensons que la place des jeunes est occupée par d’autres personnes, qui se font appelées jeunes alors qu’ils ne le sont pas.

➢ LE FORUM 15-35 « Parce que la voix des jeunes compte »
Le constat est connu et des préoccupations ont été soulevées. Nous avons pensé qu’il faut agir pour alerter nos autorités à un meilleur regard sur la question.

Ce forum dont il s’agit est un consortium d’ONG, d’associations et de groupements de jeunes réunis autour des questions d’engagement et d’épanouissement. Il ne s’agit pas d’un simple regroupement mais d’un forum de jeunes venant d’horizons et de domaines différents, une mosaïque de compétences réunis autour de valeurs communes et respectables, de propositions pour une meilleure prise en compte des questions de jeunesse.

Nous savons tous que la Guinée se caractérise par la jeunesse de sa population (près de 75% ont moins de 35 ans). Son avenir passe donc nécessairement par la dynamique qu’elle impulsera à sa jeunesse. Une jeunesse épanouie socialement et économiquement, une jeunesse pleine d’espoir, c’est le gage d’une Guinée émergente et prospère.

À cet effet, la première phase de nos actions reste celle de porter des Jeunes suffisamment représentatifs de la Jeunesse Guinéenne au Conseil national de la transition.

➢ Pour ce qui est de la participation des Jeunes au Conseil National de la Transition (CNT)
L’une des actions phares de la transition jusque-là réalisée est naturellement les consultations nationales tenues par le Président de la Transition au Palais du peuple. Consultation au cour de laquelle des discussions ont été entamées, des memos déposés et des conseils donnés. L’écoute a été attentive par le Chef de l’Etat car de cette dernière, une charte acceptée de tous a été élaborée et publiée. Nous en prenons acte et souscrivons pleinement aux idéaux qui en découlent.

Dans la charte de la transition, Cinq (05) places ont été attribuées aux jeunes dans la composition du CNT, c’est-à-dire les hommes et femmes dont les âges varient entre 15 et 35 ans, en restant dans l’esprit de la charte africaine de la Jeunesse, ratifiée par la Guinée.

Au-delà de l’âge, nous plaidons pour des jeunes assidus, compétents, ouverts d’esprit et capables de porter la voix du jeune se trouvant dans la sous-préfecture la plus éloignée de Conakry. Sur ce point, nous en faisons un point d’honneur et y travaillons.

La Coordination du Forum

Facebook/Twitter : #LeForum1535