Le FNDC a été surpris de la déclaration va-t-en guerre du procureur général, Charles Alhussein Wright menaçant de sévir contre les acteurs sociopolitiques à l’initiative de l’exercice du droit de manifestation en Guinée.

Le FNDC condamne ces propos du procureur général et lui rappelle qu’il n’a ni qualité encore moins le droit d’interdire le droit de manifestation pacifique en Guinée.

Ces déclarations rappellent, malheureusement, les souvenirs sombres de la répression des manifestations dans notre pays.

Le FNDC se réserve le droit de citer le procureur général parmi les responsables de la répression sanglante des prochaines manifestations en Guinée.

Conakry le 05 juin 2022

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons !

La Cellule de communication du FNDC