Le front national pour la défense de la constitution (FNDC) vient de réagir suite aux convocations répétées ces derniers temps contre les journalistes devant les tribunaux.

Dans un communiqué rendu public ce mardi 20 août 2019 et dont Kibaro224.com détient copie, ce front opposé au changement constitutionnel denonce le musellement de la presse et appelle les médias à la résistance.

Pour le FNDC, ces convocations constituent une violation « flagrante » de la loi organique sur la liberté de la presse.

« La loi organique N°002/CNT/2012 relative à la liberté de la presse devrait être aujourd’hui le seul texte juridique devant fonder la conviction du juge dans l’interprétation d’un journaliste qui commet une infraction dans l’exercice de sa profession. Le FNDC dénonce les abus dont sont victimes les journalistes de la part des autorités publiques « , peut-on lire dans le document.

Ci-dessous le contenu dudit Communiqué:

Konaté