Le transfert du dossier “Air Guinée” à la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financière (CRIEF) ne laisse pas tranquille le président de l’UFDG. Au cours de l’assemblée générale virtuelle de son parti ce samedi 05 février 2022, Cellou Dalein Diallo est revenu longuement sur ce sujet. L’opposant au régime d’Alpha Condé se sent visé.

Plusieurs dossiers de justice ont été transmis jeudi, 03 février 2022 à la CRIEF par le procureur de la Cour d’Appel de Conakry, Alphonse Charles Wright. Parmi ces dossiers, il y a entre autres l’audit d’Air Guinée, Friguia, MAMRI, EDG, LONAGUI….

Sur le premier dossier, le nom de l’ancien premier ministre Cellou Dalein Diallo revient le plus souvent.

« Je suis très heureux du fait qu’on dise que le dossier de Air Guinée a été transféré à la CRIEF. Je sais qu’on en finira une fois pour toute », a-t-il réagi ce samedi au siège de de son parti.

Le président de l’UFDG se sent visé par cette procédure.

« Vous savez, à chaque changement de régime, à l’approche de chaque échéance électorale, à cause du poids électoral de l’UFDG, à cause de la confiance qu’on a venant du peuple, ceux qui veulent disqualifier Cellou Dalein Diallo sortent des dossiers pour faire de l’intoxication et de la diffamation », a-t-il fait savoir.

Poursuivant, il ajoute : « Étant à l’opposition, face à la dictature d’Alpha Condé, nous avons gagné les présidentielles du 18 Octobre 2020 avec 53,84% dès le premier tour. Les Guinéens savent que Cellou Dalein Diallo est la chance pour la Guinée. Ils savent que nous luttons pour des valeurs, nous cherchons le pouvoir pour aider tous les Guinéens. C’est pourquoi il y a des adhésions majeures à chaque fois. C’est ce qui suscite de la jalousie, malheureusement de l’animosité venant de ceux qui cherchent à nous nuire.
Je vous dis ceci : »il n’y a rien contre moi et mes collaborateurs. Je ne suis pas un homme d’argent, je suis un homme d’honneur. Soyez mentalement prêts, moi je suis prêt  » ».