Dans mes soucis d’avoir une alternance politique générale dans notre pays qui consiste à avoir après 2020 un jeune leader à la tête du pays, autrement dit balayer tous les vieux leaders politiques qui ont au paravent géré ce pays sans résultat probant.

Le Président de la République Alpha Condé vient de me réconforter dans mes positions lors de sa récente visite à N’zérékoré quand il affirmait « qu’il ne laissera pas le pays dans la main des bandits », nous ne pouvons que remercier le chef de l’État pour cette déclaration qui va en ligne droite avec notre préoccupation.

Ce combat nous allons le mener jusqu’au bout, il ne sera pas un combat d’épée non loin s’en faut ; ce combat il sera mené dans les urnes donc démocratiques.

C’est pourquoi je profite de ces quelques lignes pour lancer un appel solennel à tous les jeunes conscients épris de développement et le devenir de notre nation à mettre ce combat dans leurs agendas car personne ne peut le faire à notre place.

Combien de jeunes sont aujourd’hui tués à cause de ces leaders ? Ils ont fait quoi avec les familles de ces jeunes ? Peut-on continuer d’être la bête noire des gens qui préfèrent nous utiliser éperdument ?

Je dis non ! Alors que chacun se bouge pour le combat ultime.

Nondi Kountigui
Président du mouvement « Nondi »