Alors que nous pensions que l’occupation illégale du QG et du siège de l’UFDG était levée hier nous avons été surpris de constater de nouveau l’interdiction d’accès et l’occupation des locaux par les FDS ce matin.

Il y a manifestement une volonté du dictateur de Conakry d’empêcher l’UFDG de fonctionner normalement.

Nous disons clairement que cette situation n’entamera pas notre détermination à exiger la reconnaissance de notre victoire acquise dans les urnes.

Nous profitons de l’occasion pour rappeler que dès le mardi les populations sont invitées à se mobiliser partout dans le pays pour exiger le respect des suffrages exprimés et l’élection du président Cellou Dalein DIALLO

Ousmane Gaoual Diallo