Récemment, l’ancien président par intérim de la transition, le général Sékouba Konaté menaçait d’activer le dossier de transfèrement du capitaine Moussa Dadis Camara à la Cour Pénale Internationale (CPI). Interrogé sur la question, lundi 14 octobre 2019 par nos confrères de radio Espace, le capitaine Moussa Dadis Camara, ancien président de la junte s’est monté très serein.

Dans un entretien à nos confrères du site Nouvelledeguinee, le 4 septembre dernier, l’ancien président de la transition guinéenne, le Général Sékouba Konaté a fait des menaces à l’encontre du capitaine Moussa Dadis Camara.

« …Si Dadis continue son arrogance, je vais faire activer sa venue à la cour pénale Internationale. Il me connait, je suis un homme de parole. Je lui avais promis le pouvoir et j’ai tenu parole en donnant le pouvoir, il me connaît », avait-il prévenu.

 Interrogé par les confrères de l’émission les « Les Grandes Gueules » de radio Espace, le capitaine Dadis a indiqué n’avoir pas peur d’affronter la justice. Mieux, il précise que personne ne peut l’effrayer.

« Est-ce que le capitaine Moussa Dadis Camara que vous connaissez à peur ? Quelqu’un qui a le courage de prendre le pouvoir après la mort de feu Général Lansana Conté avec toutes les contradictions qu’il y a eu, peut avoir peur de qui ? Personne ne peut m’effrayer. Je dis bien personne. Je n’ai pas peur de la justice », a-t-il répliqué.

Pour lui, cette déclaration de son ancien compagnon est une simple provocation.

« Je me dis que c’est une forme de provocation, mais moi, je ne réponds pas aux provocations. Parce que des propos comme ça peuvent pousser quelqu’un à réagir et à s’attaquer aux gens. Mais moi, je n’attaquerai point quelqu’un. Mon éducation ne me le permet pas », a-t-il ajouté.

Il faut rappeler que ces deux hommes étaient à la tête du groupe de militaires qui a pris le pouvoir en Guinée après la mort du Général Lansana Conté. Dadis qui était le président de cette junte avait fait de Sékouba Konaté son ministre de la Défense et son homme de confiance. Mais leur relation s’est détériorée depuis la tentative d’assassinat contre la personne de Dadis et la venue de Sékouba comme président de la transition.

Mamady Camara