« La jeunesse face à l’enjeu de la paix en Guinée », c’est le thème d’une conférence de presse animée mardi 02 juillet 2019, par l’association nationales des scouts de Guinée (ANSG) et c’est la maison commune des journalistes de Kipé-Dadia qui a servi de cadre.

Atténuer les conflits et rendre service à l’humanité de manière volontaire, c’est l’objectif que l’association nationale des scouts de Guinée s’est fixée. Les membres de la structure l’on réitéré mardi devant des journalistes.

Dans son intervention, Ousmane Sambassé, commissaire général de ANSG, est revenu sur l’historique de leur organisation.

« Le scoutisme a été crée par Robert Stephane en Afrique du sud à l’issue d’une expérience qu’il a vécue, il était en manque de soldat, donc il a récupéré les jeunes gens et usé d’eux pour pouvoir connaître les stratégies de l’ennemi. Alors quand il est rentré de l’Angleterre en 1907, fort de cette expérience il a fait appel aux adolescents pour les réunir dans un camp scout, pour pouvoir expérimenter quelque chose. À sa grande surprise des demandes sont venues de partout pour lui demander des formations, des conseils dans l’encadrement de la jeunesse. Les gens ont compris qu’il avait mis en place une stratégie de communication qui n’avait pas de précédent », rappelle t-il

À la question de savoir l’importance que les enfants puissent avoir dans ce type d’organisation, Ousmane Sambassé répond: «Nous évitons aux enfants d’être des délinquants, après les cours, nous les récupérons et les mettons dans un cadre plus dynamique de formation et d’éducation mais aussi de divertissement. Car ce sont eux, l’élite de demain.»

À noter que plus de 50 millions de personnes ont adhéré au scoutisme au monde, et cela dans tous les pays.

Abdoulaye Ben Kaba