72 heures après le double scrutin législatif et référendaire en Guinée, la CEDEAO vient de réagir. L’institution ouest-africaine dit prendre acte de ces scrutins et condamne fermement les violences, les pertes en vies humaines et les dégâts enregistrés.

La commission de la CEDEAO lance par ailleurs un appel à tous les acteurs politiques et de la société civile pour qu’ils s’abstiennent de tous recours à la violence et les engage à privilégier le dialogue.

Ci-dessous, la copie du communiqué de la commission de la CEDEAO :

Konaté