Quelques heures après la fermeture des bureaux de vote en Guinée, l’opposition commence à dénoncer le déroulement de ce scrutin dans certaines localités. C’est le cas à Kissidougou où l’UFDG parle de graves violations de la loi et du droit de vote.

Selon Joachim Baba Millimouno, membre de la cellule de communication du parti qui se trouve actuellement à Kissidougou, des délégués de l’UFDG ont été « chassés » dans certains bureaux de vote notamment dans le district de Dancaldou dans la sous-préfecture de Yombiro, à Mara, mais aussi à Kondiadou chez Claude Kory Kondiano (ancien président de l’Assemblée Nationale et actuel Haut représentant du chef de l’Etat). Dans ces localités comme dans d’autres, ce responsable de l’UFDG indique qu’il y a eu des bourrages d’urnes avec la complicité des autorités locales et cadres ressortissants de la préfecture. Il parle également de la présence des dozos armées dans les bureaux de vote, ce qui aurait favorisé des bourrages d’urnes. 
Il faut rappeler que sur le plan national, le parti de Cellou Dalein Diallo a dénoncé les mêmes faits notamment en Haute Guinée.
Konaté