Après le double scrutin du 22 mars 2020 en Guinée, qui a été d’ailleurs émaillé par des violences. la France a sorti un communiqué dans lequel elle déclare que ces élections n’ont pas été crédibles. Invité ce matin chez nos confrères de la radio Espace, le secrétaire général à la Présidence de la République de Guinée Naby Youssouf Kiridi Bangoura a tenté de recadrer la puissance colonisatrice.

Le personnel de l’ambassade des Etats-Unis a pris la peine de sillonner tous les bureaux de vote et d’avoir son point de vue. On est dans un exercice où il faut savoir mesure garder, et nous et nos partenaires pays et les organisations. Modestie et mesure de la gravité de la situation. Comment vous pouvez juger un scrutin dont vous n’avez participé ni à l’observation, ni à l’organisation et vous n’avez envoyé personne pour attester tout cela. Maintenant, si les affirmations d’une ONG guinéenne suffisent pour définir la politique extérieure de la France et qui a un parti pris dans ce sens-là, nous aviserons« , a-t-il dit.

Il faut rappeler que la grande Bretagne aussi se dit préoccupée par la situation guinéenne. D’ailleurs elle déclare aussi son soutien à la déclaration faite par la France.


Abdoulaye Ben Kaba