La région de Kindia, initialement prévue pour la célébration de l’an 61 de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale n’aura finalement pas lieu. Cela, à une semaine de la date prévue.
C’est le lundi 23 septembre à la télévision nationale, que le gouvernement à travers le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a annoncé la nouvelle.

« Après le constat du niveau d’exécution des infrastructures administratives et sociales attendue à cette occasion, le gouvernement a pris la décision de reporter d’un an les festivités programmées. La commémoration de cette date historique doit se dérouler dans la grandeur infrastructurelle et dans la beauté artistique et culturelle digne de la signification de l’événement », a déclaré le ministre Bourema Condé.

Poursuivant, le gouvernement rassure que toutes les mesures sont en train d’être prise pour l’achèvement rapide de ces travaux.

« Le gouvernement rassure les populations laborieuses de ladite région et l’ensemble des citoyens Guinéens que toutes les dispositions nécessaires sont à présent prises pour l’achèvement total des infrastructures en cours d’exécution et celles nouvellement programmées, et cela, dans le délai imparti, afin de faire de la date 02 octobre 2020 à Kindia une journée de fête pleinement réussie », a-t-il ajouté.

Il faut rappeler, que la fête d’indépendance 2018 a été célébré dans la région de Kankan en présence du chef de l’État Alpha Condé.

Abdoulaye Ben Kaba