Le Premier ministre, chef du gouvernement s’est adressé lundi 09 septembre 2019 à la nation, pour apporter des précisions sur la mission qui lui a été confiée par le chef de l’État lors de son dernier discours à la nation. C’est-à-dire, initier des consultations avec les forces vives du pays autour du référendum constitutionnel.

« Le rôle qui me revient dans cette démarche est ainsi d’écouter chacun et tous et d’en rendre compte fidèlement, afin de permettre à M. le président de la République dans sa sagesse habituelle et sa clairvoyance politique d’en tirer les conséquences requises », a fait savoir Kassory Fofana.

Selon lui, les consultations qui vont être menées bientôt, loin d’être un dialogue proprement dit, permettront d’avoir la position des uns et des autres par rapport au sujet.

« Je tiens à préciser, que ma mission n’est pas d’engager des négociations ou de conduire un dialogue à proprement parler, mais d’être une interface entre les acteurs de la vie nationale et le Chef de l’Etat pour appréhender les grandes tendances de l’opinion publique et avoir ainsi une bonne lecture des différentes attentes », a éclairci le chef du gouvernement.

Il faut rappeler que cette sortie du patron de la primature guinéenne intervient au moment où le front national pour la défense de la constitution a juré de ne pas participer à ces consultations. Pour ce mouvement opposé au changement constitutionnel, « il n’y aura ni consultation, ni référendum, ni troisième mandat.« 

Konaté