Des jeunes de Kankan qui réclament la construction d’un barrage hydro-électrique, ont encore battu le pavé ce mardi 30 juin 2020. En marge de cette manifestation, ils se sont attaqués aux sièges du RPG Arc-en-ciel et du groupe Dabo Médias appartenant à Taliby Dabo qu’il accuse de politiser leur mouvement et d’instrumentaliser d’autres jeunes. Interpellé sur la question par nos confrères de Radio Espace, le principal accusé a bouté en touche cette accusation.

Accusé d’avoir menacé et traité des jeunes manifestants de Kankan, de manipulés, Taliby Dabo a vu son groupe Dabo Médias (Bobab FM et Fasso TV), attaqué ce mardi par ces jeunes en colère.

Appelé à réagir dans le journal de radio Espace, le principal concerné a nié cette accusation.

« C’est faux, je n’ai menacé personne. Heureusement que tous mes propos sont enregistrés. Mon discours d’hier n’a rien à avoir avec une incitation », a-t-il répliqué.

Par ailleurs, il accuse le député uninominal de Kankan d’avoir monté ces manifestants contre lui. « C’est lui qui a dit aux jeunes que ce sont eux qui sont les vrais Rpgistes et n’ont celui qui parlé hier (en faisant allusion à lui-même). Il les a encouragés à marcher.

Cependant, le patron de Dabo Médias reconnaît avoir déclaré que « s’il sortent pour manifester nous allons nous regrouper pacifiquement pour dire que le courant va venir dans 30 jours et exprimer notre croyance en l’interconnexion qui est encours ».

Pour l’instant, aucun consensus n’est trouvé entre ces jeunes manifestants et les autorités. Des jeunes qui menacent de manifester tous les lundis.

Mamady 2 Camara