La justice guinéenne vient d’émettre un mandat d’arrêt international contre Sékou Koundounou, Responsable des stratégies et planification du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC).

Cet opposant au troisième mandant du Président Alpha Condé qui se trouve actuellement en exil à en France, est accusé entre autres “d’association de malfaiteurs, incendie volontaire, troubles à l’État par le massacre”.

L’une des figures de la contestation contre le troisième mandat en Guinée, Koundouno a dû quitter la Guinée avec une nouvelle convocation de la justice guinéenne, au lendemain de l’élection présidentielle controversée du 18 octobre 2020. Lui et son ami, Ibrahima Diallo se sont d’abord installés au Sénégal avant de rejoindre la capitale française. Reste à savoir si Paris acceptera de coopérer avec Conakry.

Ci-dessous, la copie du mandat d’arrêt:

La rédaction