Comme annoncé précédemment, l’ancien directeur de l’Office Guinéen de Publicité (OGP) et son ancien directeur administratif et financier ont recouvré jeudi, leur liberté après trois (3) mois passés en prison, a appris kibaro224.com à travers des sources proches du dossier.

Après leur limogeage, par un décret présidentiel 07 juin 2018, suivi d’une longue procédure judiciaire, Paul Moussa Diawara (ancien Directeur Général de l’OGP) et Inza Bayo, son ancien Directeur administratif et financier, avaient été condamné, le lundi 15 avril 2019, à cinq (5) ans de prison ferme et au paiement d’une amende de 50 millions de francs guinéens chacun. Ils sont accusés de détournement de plus de 42 milliards de francs guinéens.

Jeudi 27 juin, ils ont bénéficié d’une liberté provisoire obtenue par leurs avocats avocats « suite à un appel interjeté devant la cour d’appel. »

« C’est nous qui avions introduit cette requête auprès de la Cour d’Appel de Conakry. Le procès va continuer. Cette décision leur permet de retrouver leur ancien statut pénal, puisqu’ils comparaissaient libres », a expliqué maître Alsény Sylla, un des avocats de la défense.

Le procès en appel de ces deux (2) anciens responsables de l’OGP est programmé pour le lundi, 1er juillet 2019.

Konaté