Le peuple de Guinée a rendu ce dimanche 21 juillet 2019, un dernier et vibrant hommage à l’artiste Kerfala Kanté, décédé vendredi dernier dès suite de maladie, dans une clinique à Conakry. C’était à la faveur d’un symposium, au centre culturel Franco-Guinéen (CCFG).

Puissamment mobilisés à cette cérémonie funèbre, les artistes guinéens entre douleur et consternation, ont à tour de rôle fait des témoignages sur l’homme. C’est le cas de son ami fidèle, Sekouba Kandia Kouyaté.

« Kerfala Kanté m’a toujours appelé mon jumeau. Je me souviens lors de mon séjour aux États-Unis, il me disais « jumeau nous avons une mission ». La mort a pu régner sur tout dans la vie sauf le nom et le travail, aujourd’hui tu es parti mais tes oeuvres restent. Merci pour ton combat, tu as tout donné aux hommes et aux femmes de ton pays. Je me souviens de l’une de tes chansons là où tu chantes la gloire du tout puissant Allah intitulée « Mansabah », tu as dit dans cette chanson que Dieu est capable de tout et son prophète est un homme pieux… Que ce Dieu te donne le paradis », a-t-il témoigné.

Pour finir, il a remercié le Chef de l’État et son épouse pour les efforts consentis afin de sauver son « jumeau » des griffes de la maladie

« Je profite de l’occasion pour remercier le Chef l’État et la première dame. Kerfala m’a toujours dit ce que vous avez fait pour lui en l’envoyant jusqu’en Turquie pour des soins. Vous avez fait des voyages clandestins pour le sauver mais la mort est inévitable », dira l’artiste.

Il faut rappeler que l’oiseau de Sankaran a été inhumé ce dimanche, au Cimetière de Cameroun.

Abdoulaye Ben Kaba