L’opposition Guinéenne s’est réunie ce lundi 23 décembre au QG de l’UFDG, avec pour ordre du jour : la question de la nouvelle constitution et les élections législatives.

Après des heures de discussion, le chef de file de l’opposition en parlant des élections législatives devant les hommes de médias s’est prononcé en ces termes : « Nous avons examiné l’état de préparation des élections législatives et nous nous sommes rendus comptes après des échanges qu’on est en train de préparer une mascarade électorale. D’abord au niveau de la révision du fichier il y’a eu un enrôlement massif des mineurs, il est évident que ce fichier ne reflétera pas l’état du corps électoral. Nous rejetons ce fichier et nous avons décidé que nous ne pouvons pas participer et nous ne pouvons pas accepter qu’une élection basée sur ce fichier soit organisée parcequ’il ne reflétera pas la volonté de notre peuple. »

Pour qu’elle participe à ces élections, l’opposition pose des conditions.

« Il ne s’agit pas de boycotter nous allons empêcher que ces élections aient lieu jusqu’à ce que les conditions d’un scrutin équitable, transparent et juste soient réunies. Parmi ces conditions il y a le fichier, deuxièmement il faut que les élections locales soient achevées, troisièmement il faut qu’il y ait un président de la CENI compétent, neutre et impartial capable de diriger la CENI », a ajouté le leader de l’UFDG.

Abdoulaye Ben Kaba.