L’Observatoire Citoyen de la Gouvernance et de la Redevabilité (OCGR) a rendu public ce mardi 05 novembre 2019, son rapport de la marche funèbre du FNDC et qui a tourné à des affrontements entre jeunes marcheurs et agents des forces de sécurité.

En terme de bilan, cette organisation, qui a déployé des observateurs sur le terrain, révèle trois (3) cas de morts et dix (10) blessés graves. Aussi, l’OCGR parle également de destruction d’un PA à Bambéto, de l’utilisation d’armes à feu, des lances pierres, mais aussi la présence des mineurs et des arrestations.

L’Observatoire Citoyen de la Gouvernance et de la Redevabilité, devant cette situation où les parties se rejettent la responsabilité, regrette « l’immobilisme de la justice et dénonce fermement la violation répétée des droits humains lors des manifestations. »

Par conséquent, il interpelle les autorités judiciaires de tout mettre en œuvre pour situer les responsabilités des violences, faire la lumière sur les tueries et de garantir une justice transparente, diligente et impartiale pour tous.

Aux forces de l’ordre, de faire preuve de professionnalisme dans l’encadrement des manifestations.

Ci-dessous, copie de la déclaration de l’OCGR :

Konaté