DECLARATION FINALE

Dans le cadre du renforcement des liens traditionnels et coutumiers, les conseils préfectoraux des sages de la Basse Guinée, représentants les préfectures de Kindia, Forécariah, Coyah, Dubréka, Boffa, Fria et Boké, ainsi que ceux des cinq communes de la capitale (Kaloum, Dixinn, Matam, Ratoma, Matoto), se sont retrouvés à Conakry, le 8 septembre 2020.

Les sages, après s’être renseignés et mutuellement informés sur la situation sociale de chacune de leur circonscription, après avoir rappelé les liens historiques et traditionnels qui les unissent, se sont mis d’accord sur 02 points d’ordre du jour :

La situation de la Basse Guinée

La situation nationale

De la situation de la Basse Guinée

Dieu a donné une situation privilégiée à notre région. Elle est notre terroir de par l’histoire mais aussi le point d’arrivée de tous les mouvements de populations dans notre pays. Cette région accueille également la Capitale de notre pays.

Nous les sages de la Basse Guinée avons un rôle double : préserver les droits et acquis des filles et fils de la Basse Guinée et favoriser l’intégration entre les filles et fils des autres régions de notre pays.

Beaucoup d’efforts ont été fournis par le Gouvernement, beaucoup d’infrastructures ont été construites ou sont en construction, beaucoup de sites miniers sont ouverts ; et toutes ces évolutions créent des tensions ici et là autour des questions d’emplois et d’accès au foncier.

Nous notons les efforts du Gouvernement à travers des grands programmes tournés vers des communes rurales et urbaines de notre région, notamment l’ANAFIC et l’ANIES qui favorisent la construction d’infrastructures communautaires et la réduction de la pauvreté.

Nous demandons au Gouvernement et aux administrateurs locaux d’appliquer avec plus de force les orientations du Président de la République, le Professeur Alpha Condé quant au contenu local.

Nous demandons au Gouvernement de renforcer les mesures de préservation et de protection de l’environnement surtout dans les zones minières.

Nous souhaitons que la formation et l’emploi des jeunes soient au cœur des politiques publiques tant au niveau national qu’au niveau local.

De la situation nationale

Malgré les tensions et violences politiques, notre pays connait un progrès certain et constaté par tous. Notre région, zone d’intégration et de tolérance par excellence, constate avec amertume que les violences et provocations causent souvent des pertes en vies humaines et en biens matériels.

Nous souhaitons que la démocratie, dans le respect de la différence, s’exerce sans violence, ni menace.

Nous exhortons les populations de la région et toutes les populations guinéennes à plus de tolérance et de retenue.

Il est une vérité évidente depuis dix ans que les populations de notre région votent massivement pour le Président de la République, le Professeur Alpha Condé et cela sur la base du travail important qu’il fait à la tête de notre pays.

Nous sommes des croyants et nous avons toujours soutenus ce qui est bon pour la Guinée et pour les guinéennes et guinéens.

Pour toutes ces raisons et pour d’autres, nous lançons un appel aux filles et fils de la Basse Guinée pour un soutien massif à la candidature du Président de la République, le Professeur Alpha Condé.

Nous devons, avec lui, continuer les chantiers de la construction de notre Nation, de notre économie et de l’avenir de nos enfants.

Nous lançons également un appel à toutes les filles et fils de Guinée pour, ensemble, cultiver la paix, le respect mutuel, la considération de l’autre, et l’unité.

Vive la Basse Guinée,

Vive l’unité Nationale

Que Dieu bénisse la Nation.

Fait à Conakry le 8 septembre 2020

Pour la Coordination