Le front national pour la défense de la constitution (FNDC) a inhumé, ce vendredi 06 décembre, leurs « martyrs » tombés lors des récentes manifestations de novembre dernier.

Ils sont tous des jeunes âgés de 15 à 32 ans. Aujourd’hui, ils ont rejoint une centaine de leurs collègues au cimetière de Bambéto. Tous tombés dans des circonstances similaires, les manifestations politiques.

Leaders et militants du FNDC ont rendu un vibrant hommage à ces huit (8) autres victimes, à travers une marche funèbre organisée de l’hôpital Sino-Guinéen à la grande mosquée de Bambéto avant de les accompagner au cimetière du même quartier.

Au moment où on enterrait les victimes, un véhicule a été calciné au rond-point de Bambéto. Selon les informations recueillies sur place, le véhicule appartiendrait à un agent des services de sécurité.

Boubacar Barry.