Renforcer la capacité des femmes élues en politique, était entre autres au cœur de l’Atelier de mise en place du réseau national des femmes élues locales de Guinée pour la zone de Conakry, ce mardi 24 novembre 2020, dans un réceptif hôtelier de la place.

Cette démarche accompagnée par le PNUD s’inscrit dans le cadre de l’appui à l’autonomisation politique des femmes de Guinée.

Boubacar 1 Bah est le représentant du PNUD a cette rencontre.
« Nous voulons aider les femmes, notamment les femmes élues, renforcer leur collaboration, leur unité d’action, pour accroître l’implication d’abord des femmes, mais aussi les collectivités qu’elles représentent dans leur initiative de développement pour que les besoins et les préoccupations des femmes soient prises en charge, qu’aussi les collectivités de Guinée agissent dans le cadre de la promotion de l’égalité et de l’équité.« , dit-il

Pour Marie Touré, Directrice Nationale du genre et équité, au ministère des Droits et autonomisation des femmes parle de l’importance de ce réseau des femmes.
« l’importance d’avoir un réseau national des femmes élues locales de Guinée est capitale, parce que l’initiative est venue de toutes les femmes africaines. Toutes les régions de la Guinée ont bénéficié de cet atelier en faveur des femmes élues, et aujourd’hui on est à l’étape de Conakry. Ce réseau va s’occuper des questions de promotion de genre, de violences basées sur le genre, de la promotion des femmes, la protection des enfants. Et notre département soutien l’idée. », a-t-elle affirmé.


Gnima Aissata KEBE