Les responsables des services de sécurité viennent de faire le bilan des échauffourées qui ont éclaté ce lundi 04 novembre 2019, lors de la marche funèbre des victimes des dernières manifestations du FNDC.

Selon un communiqué de la police nationale, ces échauffourées ont éclaté peu après la prière sur les corps dans la mosquée de Bambeto, entre les forces de l’ordre et les éléments du cortège funèbre.

En terme de bilan, la police annonce que des pertes vies humaines et des blessés ont été enregistrés. Aussi, « le PA de Bambetto a été saccagé et incendié, matériels emportés ».

« Déjà, l’hôpital Ignace Deen a reçu dans sa morgue, deux (2) morts. Il s’agit d’Abdourahime Diallo chauffeur, Mohamed Sylla élève et un blessé du nom d’Alpha Oumar Diallo », peut-on lire dans le communiqué.

À cette douloureuse circonstance, « le ministre de la sécurité et de la protection civile, présente ses condoléances aux familles des défunts et souhaite un bon rétablissement aux blessés. Le ministre de la sécurité et de la protection civile invite au calme et rassure aussi que les instructions fermes sont données pour l’ouverture rapide d’une enquête à cet effet ».

Aux dernières nouvelles, une réunion d’urgence des responsables du FNDC devrait se tenir cette nuit pour prendre des dispositions, et même des décisions.

Abdoulaye Kaba