Le procès des 44 membres du FNDC a pris fin ce jeudi 20 juin 2019, au tribunal de première instance de N’zérékoré, a constaté kibaro224.com à travers son reporter.

Arrêtés au cours de la marche du FNDC (un mouvement anti changement constitutionnel) le jeudi 13 juin dernier, ils étaient poursuivis entre autres pour détention d’armes légères (calibre 12), minutions et autres matériels connexes, tentative de vol et de destructions de biens privés, vol et destruction de biens privés, participation délictieuse à un atroupement, trouble à l’ordre public, violence et menaces.

Au termes donc de deux jours de procès , la cour a relaxé 20 personnes pour délit non constitué et les renvoi des fins de la poursuite. En conséquence, elle renvoie le ministère public à mieux se pourvoir.

Quant aux 24 autres, ils ont été condamnés à des peines allant de 3 mois à 6 mois d’emprisonnement assorti de sursis ainsi qu’au paiement de 500 000 Gnf d’amende chacun.

Dimio