Le verdict des leaders du Front national pour la défense de la constitution est tombé ce mardi 22 octobre 2019 au tribunal de première instance de Dixinn.

Poursuivis pour manœuvres et actes de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles à l’ordre public, ils écopent des peines allant de 6 mois à un an d’emprisonnement.

Selon donc le verdict du juge Aboubacar Maféring Camara, Abdourahamane Sano, coordinateur national du FNDC est condamné à 1 an d’emprisonnement. Pendant ce temps, Sékou Koundouno, Bill de Sam, Ibrahima Diallo Bailo Barry écopent de 6 mois d’emprisonnement chacun. Par contre, Mamadou Sano, Mamadou Bobo Bah et Abdoulaye Oumou Sow ont été renvoyés à des fins de la poursuite.

Nous y reviendrons !

Abdoulaye Ben Kaba