Le baccalauréat unique session 2019, démarre ce lundi 15 juillet 2019, sur toute l’étendue du territoire national.

Cette année, ils sont 96 677 candidats dont 35 895 filles, tous profils confondus. Ces candidats seront évalués comme d’habitude, dans leurs matières de spécialités.

Tout comme l’entrée en 7ème année et le brevet d’étude du premier cycle (BEPC), le principe reste le même,  »tolérance zéro vers l’excellence ». Dans sa déclaration du 03 juillet dernier, le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Mory Sangaré, a insisté sur le respect strict et rigoureux du code des examens par des acteurs impliqués.

« Il me paraît important de lancer un appel solennel à l’ensemble des acteurs impliqués dans la conduite et la gestion des examens nationaux candidats, enseignatns , encadreurs , parents d’élèves, partenaires sociaux , autorités à tous les niveaux à resserrer les rangs afin de crédibiliser d’avantage l’ensemble du processus d’évaluation certificative. La session 2019 placée à l’instar des précédentes sessions sous le signe de la tolérance zéro vers l’excellence sera marquée par l’application rigoureuse de l’arrêté conjoint nº 2015/3609/MEPU-A MEPFTETF du 20 juin 2015 portant répression des fautes, de la fraude ou tentatives de fraude », avait indiqué Mory Sangaré.

Cette mesure, selon lui, vise à asseoir chez les élèves candidats au tant que chez leurs encadreurs et enseignants, un sens aigui de la responsabilité dans la prise en compte des efforts personnels de chaque apprenant.

Il faut rappeler que ce baccalauréat qui démarre lundi 15 juillet, prendra fin le 19 juillet prochain.

Konaté