Le Parlement ghanéen a voté récemment un amendement permettant aux épouses du président et du vice-président de percevoir un salaire équivalent à celui des membres du gouvernement. Mais face à la polémique que cette décision a suscitée, la première dame Rebecca Akufo-Addo a décidé finalement de renoncer. Elle l’a fait savoir mardi 13 juillet 2021.

En plus de ce refus de percevoir ce salaire, madame Akufo-Addo a décidé de rembourser l’intégralité des indemnités reçues depuis que son mari, le président Akufo-Addo, est arrivé au pouvoir, en 2017. Ces indemnités équivalent à 899 097 cédis environ 128 000 euros, selon le journal ghanéen Pulse, cité par Courrier international.

En fait, au Ghana, la première dame et la deuxième dame ont toujours reçu des indemnités au fil des ans dans le cadre de privilèges exécutifs. Mais la présente décision de l’épouse du président Akufo Addo est liée aux nombreuses critiques portées à son égard, la présentant « comme une femme vénale, égoïste et égocentrique qui ne se soucie pas du sort des ghanéens ordinaires», indique le journal.

Avec Wakatsera.com