Entre le journaliste Mohamed Mara et le groupe Fréquence Info Médias, c’est complètement finit ! C’est du moins ce qu’on peut dire au regard de l’évolution du différend entre les deux parties. Alors que l’affaire se trouve désormais en justice, la direction de FIM a décidé de nommer de nouvelles personnes aux poste qu’il occupait.

Mohamed Mara ancien chroniqueur de la célèbre émission « Les Grandes Gueules » sur radio Espace a rejoint le groupe Fréquence Info Médias (FIM) piloté par Aboubacar Diallo, un autre ancien du groupe Hadafo, en décembre 2020. Il est bombardé directeur des stratégies, du développement de la formation et des affaires juridiques du groupe, directeur adjoint de la radio FIM FM et en même temps chroniqueur de l’émission phare « Mirador ». Au bout de quelques temps, le journaliste et le directeur général du groupe ne s’entendent pas. Aucune raison n’est évoquée et début janvier 2022, des rumeurs sur le départ du journaliste circulent sur les réseaux sociaux. Les parties décident de garder le silence. A l’entame de la deuxième saison du groupe, les auditeurs constatent l’absence de Mohamed Mara à l’antenne notamment dans la célèbre émission « Mirador ». Son nom est même enlevé dans le générique de l’émission. Les rumeurs reviennent et personne n’en parle.

Une plainte pour non paiement d’arriérés de salaires

Contre toute attente, le 1er mars 2022, Mohamed Mara decide d’assigner en justice son employeur Fréquence Info Médias (FIM), propriété de l’homme d’affaires Antonio Souaré. Une invitation est adressée au directeur général, Aboubacar Diallo par le tribunal du travail qui tente de rapprocher les parties en litige pour un règlement amiable des différends qui les opposent. La rencontre est prévue le 7 mars 2022. Et au même moment, une assignation à jour fixe en paiement d’arriérés de salaires est transmise au patron de FIM FM. L’affaire a été inscrite à l’audience qui se tiendra le 14 mars prochain devant le tribunal du travail.

Le 07 mars, l’audience de « conciliation » a bien lieu au tribunal du travail, mais pas d’attente et le juge en charge du dossier décide de renvoyer l’affaire au 14 mars 2022 pour jugement.

La replique du groupe Fréquence Info Médias (FIM)

Avant la plainte de Mohamed Mara, il avait déjà été exclu des émissions comme “MIRADOR” ou encore “ALINÉA” qu’il animait les samedis. Cette dernière émission est confiée à Mohamed Kaba qui le remplace également au poste de directeur adjoint de FIM FM.

Et comme pour dire que le divorce est complètement consommé, ce jeudi, 10 mars 2022 la direction de FIM a également annoncé la nomination d’Akoumba Diallo comme directeur juridique, des stratégies, prospectives et de la formation. Un autre poste qu’occupait Mara.

Les regards sont désormais tournés vers le Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée (SPPG) qui a décidé d’offrir sa médiation et le tribunal du travail ou le procès est prévu le lundi, 14 mars 2022.