Lors de sa récente sortie médiatique, la directrice du département fichier électoral à la CENI, Djeinabou Touré, a affirmé qu’il n’y avait pas, selon elle, d’électeurs fictifs dans le fichier électoral.

Une déclaration qui suscite encore des réactions au sein de la classe politique guinéenne.

Joint au téléphone par notre rédaction, le député uninominal de Labé, représentant de l’UFDG au comité interparties, s’est exprimé sur ce sujet.

« Je dirai que c’est un jeu de monstre. Ils sont en train de créer de l’amalgame, la confusion », a-t-il réagi.

Avant d’ajouter : « Nous, on vous renvoie au fichier électoral… Il y a environ 3 millions de personnes non dédoublonnées, 1 million 5 cent mille fictifs », a-t-il insisté.

Plus loin, Cellou Baldé a invité le président de la CENI, Me Salif Kébé, à renoncer au recrutement de l’opérateur technique « local » pour la révision du fichier électoral au profit, suggère-t-il, d’un opérateur technique international.

SOW mô Yayé