L’arrestation de Fassou Goumou, ancien militant du RPG arc-en-ciel devenu opposant continue de susciter des réactions. Après ses proches et parents qui disent s’inquiéter et la déclaration d’une coalition de partis politiques issus de la région forestière, c’est l’antenne régionale du FNDC qui vient de se faire entendre.

Par la voix du coordinateur régional adjoint, le front national pour la défense de la constitution, mouvement auquel Fassou Goumou est membre, dénonce ce qu’il qualifie d’enlèvement ou de Kidnapping.

« Nous avons tous appris l’enlèvement ou le kidnapping de Fassou Goumou le samedi à partir de 5 heures du matin et il a été déporté à Conakry. Pour l’instant, nous ne savons pas les raisons et mieux, il y a une justice à N’zérékoré quand même pour pouvoir gérer la situation », a déploré Cécé Théa au micro de kibaro224.com.

Poursuivant, il dira avoir pris contact avec l’avocat Me Salifou Béavogui et qu’aux dernières nouvelles, Fassou Goumou serait détenu dans un commissariat situé en haute banlieue de Conakry.

« Il (Me Salifou Béavogui Ndlr) me disait que son client a le moral haut parce que son dossier est vide. En clair, c’est un dossier hautement politique, mais nous espérons que tout rentrera en ordre les prochaines heures », a-t-il ajouté.

Selon lui donc, le divorce entre l’opérateur économique et le parti au pouvoir est à l’origine de toute cette situation. Mais s’il n’est pas libéré, prévient-il, le FNDC et toute la forêt se mobilisera.

« Vous avez vu déjà la déclaration de certains partis politiques de la forêt, ça veut dire que cette affaire dépasse même le FNDC, c’est une affaire de la forêt désormais. Donc, si l’on décide de l’inculper de façon illégale ou de retarder la procédure, nous ne tarderons pas à mener des actions y compris les manifestations », a prévenu Cécé Théa.

Il faut rappeler que Fassou Goumou a été arrêté suite au meurtre d’un de ses employés sont le corps a été découvert vendredi, pendu au bout d’une corde.

Konaté