Supposée falsification la nouvelle constitution continue d’alimenter le débat public Guinéen surtout chez la classe politique.

Ce samedi 13 juin sur sa page Facebook, le Président de l’UFDG Cellou Dalein Diallo a accusé le Chef de l’Etat d’être l’instigateur de cette falsification et parle de haute trahison.

« Soumettre un texte contraire à la Constitution et annoncer à cor et à cri son adoption par 91% du peuple alors qu’il n’en est rien est un parjure et une haute trahison dont s’est rendu coupable le Président de la République.
Promulguer, comme il l’a fait, un autre texte que personne n’a vu auparavant comme Constitution de la République est une insulte à notre conscience collective.
La Cour constitutionnelle, en validant cette forfaiture, porte le coup de grâce à l’Etat de droit et à la démocratie dans notre pays.« , dit-il

Il faut rappeler que le ministre de la justice a fait une sortie la semaine dernière où il a nié toute falsification de la nouvelle constitution chose qui a été mal accueillie du côté de l’opposition Guinéenne.


Abdoulaye Ben Kaba