Le procès en appel des leaders du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) condamnés le 22 octobre dernier à des peines allant d’un à 6 mois de prison, est programmé pour le jeudi 28 novembre prochain à la cour d’appel de Conakry, a appris kibaro224.com.

Une information confirmée par Me Pépé Antoine Lama, l’un des avocats du FNDC joint au téléphone par notre rédaction.

Certaines informations dans les médias font également état d’une possible grâce du président Alpha Condé en faveur de ces opposants au troisième mandat. Mais sur la question, l’avocat est clair : « La grâce ne s’applique qu’à ceux qui font l’objet d’une décision définitive ; or, le dossier de nos clients est frappé d’appel. »

Le 22 octobre dernier, le tribunal de Dixinn a condamné Abourahmane Sano, Coordinateur du FNDC, a un an de prison ferme. Ses co-accusés, Sékou Koundouno, Bill de Sam, Ibrahima Diallo, Baïllo Barry ont écopé d’une peine de 6 mois d’emprisonnement ferme chacun.

Konaté