Les travaux de l’atelier national préparatoire des examens session 2021 viennent de prendre fin à l’Institut National de Recherche et d’Action Pédagogique (INRAP), à Conakry.

Durant deux jours, les plus de 150 participants venus de tout le pays ont échangé sur la gestion des évaluations nationales qui démarrent le 22 juillet prochain par le baccalauréat.

Au nombre des mesures annoncées, la mise à disposition immédiate de 46 groupes électrogènes de 5 KVA , pour servir de source constante d’énergie dans l’ensemble des inspections, directions préfectorales et communales de l’éducation du pays. Aussi, l’on annonce la disponibilité de 2000 appareils détecteurs de métaux, pour servir d’instruments de détection des téléphones portables dans les centres d’examen. Des tablettes sont aussi mises à la disposition des représentants préfectoraux du BSD ( Bureau de Stratégie et de développement) pour leur permettre de prendre l’empreinte digitale de tous leurs candidats au baccalauréat unique session 2021.

Il a été également décidé de maintenir l’interdiction formelle du port et de l’utilisation des téléphones portables dans les centres d’examen et de l’interdiction formelle du port du voile intégral.

Le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Dr Bano Barry jure de faire de ces examens l’un des plus propres pour ne pas dire les plus propres de ces dernières années. Réussira t’il ? Wait and see…

Facely Konaté