Luc J. Grégoire est le tout nouveau représentant résident du PNUD en Guinée. Ce diplômate dans sa dynamique de prise de contact avec les membres du gouvernement a rendu visite ce vendredi au Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation. Comme dans tous les départements où il est passé, Luc J. Grégoire a échangé avec les responsables du MEN-A sur des actions prioritaires du Ministère afin de voir les possibilités d’intervention du PNUD.

Avec le Minitre Mory Sangaré de l’Education Nationale, il a été principalement question d’ameliorer l’acces , la qualité et la gouvernance qui restent les axes prioritaires du départememt. Le Ministre de l’Education Nationale a précisé qu’en dépit des efforts louables founis par le gouvernement et ses partenaires au développement, la pléthore dans les salles de classe reste encore une réalité par endroit. Parlant de la qualité, Mory Sangaré a précisé qu’il y a des enseignants qui n’ont jamais bénéficié de renforcement de capacité à part leur formation initiale.

Quant à la gouvernance, le Ministre de l’Education Nationale a evoqué des difficultés prersistantes de s’informer sur ce qui se passe dans les structures déconcentrées et qui concerne notamment la conduite du personnel enseignant et son encadrement. D’ou la nécessité dira Mory Sangaré de bénéficier de l’appui du PNUDà l’image d’autres partenaires déjà actifs sur le terrain. La rencontre entre le diplomate Onusien et le Ministre de l’Education a aussi permis d’aborder des questions liées notamment à l’alphabétisation et l’éducation civique dans les concessions scolaires. Mory Sangaré a loué les efforts déjà fournis par l’Unesco dans l’installation des clubs de paix et de la citoyenneté dans certaines écoles du pays. Il a formulé le souhait de voir toutes les autres concessions scolaires dotées des mêmes clubs pour la sauvegarde de la paix et de la quiétude dans nos écoles. Quant à l’alphabétisation, un document en cours d’élaboration et qui présente la situation actuelle de l’informel sera transmis au PNUD une fois achevé a précisé le Ministre SANGARE. Autres sollicitations faites au représentant du PNUD, c’est l’appui au programme de création d’écoles techniques en vue d’une éducation dynamique et une autre possibilité d’accès à l’emploi.

Le représentant du PNUD n’a certainement pas pris l’engagement de faire face à toutes les préoccupations soulevées. Toutes fois, Luc J. Grégoire a exprimé la ferme volonté de son institution d’accompagner le Ministère de l’Education Nationale et de lui apporter de l’aide en fonction de la disponibilité. Les deux personnalités promettent de se revoir dans le meilleur délais pour davantage parler du système éducatif guinéen et de ce qu’il faut pour le qualifier.

Cellule de communication du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation