Lors du lancement de la vaccination contre Ebola mardi 23 février 2021 à Gouécké, le ministre de la santé, le Général Rémy Lamah a envoyé un message aux habitants qui ne croient pas encore en l’existence de la maladie.

« Nous demandons que vous soyez coopérants. Ne vous cachez pas, ce vaccin n’est pas un poison. Voilà pourquoi le lancement se fera de façon publique pour que vous-mêmes vous vivez les réalités. Les gens sont en train de téléphoner partout en vous disant de refuser de prendre ce vaccin. Ce sont des détracteurs qui veulent qu’il ait des morts à Gouécké. Nous ne pouvons pas rester là et que vous mourrez à cause des raisons inavouées », a-t-il lancé avec un ton colérique.

Poursuivant, le Général Rémy a demandé à la population de se mettre à la disposition des agents de santé et surtout de respecter les mesures sanitaires. Selon lui, tout doit être fait pour finir avec Ebola en 6 semaines.

« Je vous demande de vous mettre à la disposition de vos responsables sanitaires. Écoutez les messages de prévention, le lavage des mains, les enterrements sécurisés… », a-t-il conseillé.

Et de conclure : « Nous avons vu par le passé les victimes d’Ebola en termes de veuves, d’orphelins… Refusez cette fois-ci. Heureusement nous avons toutes les armes à notre portée pour lutter contre cette épidémie d’Ebola. »

Il faut rappeler que l’opération de vaccination pour N’zérékoré centre démarre ce mercredi 24 février 2021.

Konaté

+224621784982