Peut être que cette fois-ci sera la bonne. Sinon, en dépit du décret rendant gratuite la césarienne en Guinée par le Président Alpha Condé, les médecins ont toujours trouvé moyens de faire payer la césarienne. Soit en accusant le manque de produits pharmaceutiques, soit en gonflant les ordonnances des patientes. Mais selon la Directrice générale de l’hôpital Donka, Dr.Fatou Siké Camara, le premier problème est résorbé.

« Je peux vous rassurer de la gratuité de la césarienne. Pour cette année 2019, seulement 135 milliards de francs guinéens ont été injectés pour l’achat des produits pharmaceutiques en faveur des kits pour la gratuité de la césarienne. Tous ces kits sont mis à disposition dans les hôpitaux », dira-t-elle.

Maintenant que cela y est, Dr. Fatou Siké Camara reconnaît que la césarienne est gratuite et invite les citoyens à dénoncer les médecins arnaqueurs .

« C’est leur droit d’accéder à la gratuité de la césarienne. Lorsqu’ils arrivent dans nos structures, qu’ils confirment à nous professionnels de santé qu’ils n’ont pas à payer pour la césarienne. Et quel que soit le comportement de chacun, qu’ils puissent dénoncer. Parce que chacun a sa part de responsabilité. Nous professionnels de santé, nous avons des insuffisances, mais aussi la population est complice. Parce que tu ne peux pas connaître ton droit et ne pas l’imposer. Nous avons l’obligation de respecter cette gratuité », a martelé Dr Sikhé.

En attendant une loi sur gratuité de la césarienne les citoyens devraient se contenter de dénoncer peut-être qu’au bout les médecins pourraient changer de comportement .

SOW mô Yayé