Un ministre de la République qualifie la Constitution de son pays de chiffon.
Mr le Ministre, le Président qui a fait de vous deux fois de suite ministre est l’émanation de cette constitution et sur votre Décret de nomination avez-vous ignoré <<vu la Constitution>>?
Mr le Ministre si la Constitution qui a été visée par votre Décret de nomination est un chiffon et le Décret lui même ? C’est un torchon n’est ce pas ?

Car, par simple déduction Mr le ministre vous reniez à la fois la légitimité et la légalité de votre fonction ainsi que de tout le gouvernement.
Si vous ne voulez plus de notre soupe nous vous interdisons de cracher là dedans, monsieur le Ministre illégal, votre illégalité a atteint son summum.

Monsieur le Ministre illégal, vous devriez démissionner de notre gouvernement régi par le chiffon de Constitution en attendant votre Constitution écrite en papyrus.

Qualifier de chiffon la constitution qui a permis à ce pouvoir de Gouverner pendant 9 ans, est un parjure intolérable.

Finissez la réception et puis ensuite votre démission.