Le tribunal de première instance de Dixinn a ouvert ce mercredi 18 mars, le dossier opposant la femme utilisée comme bouclier à Wanindara dans la commune de Ratoma au Policier Bah Mamadou Lamarana.

Cette première journée était consacrée à la fixation de la caution, après la citation directe de la partie civile qui a d’ailleurs proposé 50.000 GNF, finalement le tribunal a fixé 300.000 GNF comme caution.

Il faut rappeler que cette dame, poursuit Bah Mamadou Lamarana pour enlèvement, séquestration, coups et blessures volontaires et l’affaire a été renvoyée pour le 01 avril 2020.


Abdoulaye Ben Kaba