Le procès opposant le commissaire divisionnaire et le commandant de la Brigade de Recherche et d’Investigation (BRI) aux deux leaders du FNDC, s’est ouvert ce jeudi 19 mars 2020 au tribunal de première instance de Dixinn.

Aboubacar Fabou Camara et Mohamed Lamine Simankan sont poursuivis par Sekou Koundouno et Ibrahima Diallo pour violences volontaires, atteintes à la vie privée, violation de domicile, destruction de biens et atteintes aux libertés individuelles.

Ce matin, constatant l’absence des accusés au tribunal, l’heure était à la fixation de la caution qui est désormais fixée à 500.000 GNF et le juge a décidé de renvoyer l’affaire au 02 avril 2020.


Abdoulaye Kaba