Plus de deux (2) mois après le Kidnapping du chef de file de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé, les acteurs politiques de la sous-région ne cessent de multiplier leur marque de solidarité. Ce mercredi 10 juin 2020, l’ex-président de l’UDD, Bah Oury, a, à travers une correspondance qu’il a transmis à l’ambassadeur malien en Guinée, exprimé sa solidarité au Président IBK ainsi qu’au peuple malien.

Dans cette lettre, Bah Oury considère tout d’abord que l’enlèvement de la première personnalité de l’opposition malienne est une atteinte à la souveraineté de l’État malien. L’ancien ministre de la réconciliation invite, par la même occasion, le président Ibrahim Boubacar Keita à intensifier les efforts afin de retrouver Soumaïla Cissé sain et sauf.

L’ancien vice-président de l’UFDG estime par ailleurs que la libération de l’opposant de 70 ans permettra sans doute d’apaiser les tensions que connaît actuellement ce pays.

Soumaïla Cissé avait été enlevé le 25 mars dernier avec une douzaine de membres de sa délégation alors qu’il se rendait dans son fief électoral de Niafounké, dans la région de Tombouctou, dans le nord du Mali, en campagne pour les élections législatives du 29 mars.

Voir ci-dessous la copie de la lettre

Boubacar Barry

1 COMMENTAIRE