En Guinée, la récurrence des cas de destructions et d’incendies criminels des exploitations agricoles appartenant à des particuliers inquiète les autorités. Dans un communiqué ce jeudi, 10 février 2022, le ministère en charge de l’agriculture et de l’élevage a exprimé son regret tout en annonçant des mesures.

Elles sont nombreuses ces personnes qui voient plusieurs années d’investissements partir en fumée. Il ne se passe pratiquement pas un mois sans qu’il n’y ait un ou des cas de destructions ou d’incendies dans une ou des plantations. Le problème est plus récurrent dans les périphéries du grand Conakry et les auteurs ne sont jamais retrouvés.

Face à cette situation, les autorités en charge du département de l’agriculture ont décidé ce jeudi de briser le silence. Dans un communiqué, le ministère dit constater cette situation avec regret.

« Ces actes regrettables portent atteinte aux investissements des paisibles populations, ne sauraient rester impunis », précise le communiqué.

Le ministère rassure également les victimes que « des mesures appropriées seront prises pour retrouver et punir les responsables de ces actes conformément à la loi ».

Enfin, le ministre Mamoudou Nagnalen Barry et son équipe rassurent qu’une commission composée de tous les acteurs concernés notamment la police et la gendarmerie sera mise en place dans les prochains jours afin, dit-on, de trouver des solutions à cette problématique.