Dans le but de trouver une solution rapide et idoine à la crise post électorale en Guinée-Bissau, une mission de la CEDEAO s’est rendue jeudi 30 Janvier dans le pays. Elle était conduite par Kalla Ankourao, ministre des affaires étrangères du Nigeria et composé du président de la commission Jean-Claude Kassi BROU et de Naby Youssouf Kiridi Bangoura, représentant du président Alpha Condé, médiateur de la CEDEAO.

Cette mission de l’institution sous-régionale a eu des entretiens avec les différents acteurs concernés par cette crise. Il s’agit notamment du Premier ministre, le président de la commission nationale des élections et le président du tribunal suprême de justice. Au terme des entretiens, la mission de la CEDEAO a formulé quelques recommandations. Elle demande notamment à la commission nationale des élections (CNE) à engager une procédure de vérification de la consolidation nationale des données issues des commissions régionales du deuxième tour. Cette vérification de fera sous l’égide de la CEDEAO en présence des représentants des deux candidats.

« Un procès-verbal sera établi à l’issue de cette procédure de vérification qui sera effectué au plus tard le 07 février 2020 », peut-on lire dans le communiqué de presse.

Aussi, la CEDEAO demande « expressément » aux différents acteurs concernés d’agir dans ce sens et d’amener leurs partisans à œuvrer activement pour la préservation de la paix et de la stabilité du pays. Elle met par ailleurs en garde, ceux qui agiraient dans le sens contraire.

Ci-dessous, la copie du communiqué de presse :

Konaté