Depuis quelques jours, la ville de N’zérékoré est confrontée à une crise de farine sur le marché, a constaté sur place Kibaro224.com.

En effet, depuis maintenant près d’un mois, des magasins de stockage sont vides et d’autres carrément fermés. Aussi, cette crise a causé l’arrêt de plusieurs boulangeries de la ville et dans les sous préfectures.

Selon nos informations, de nos jours, il n’y a qu’une seule usine en production (BRAVO) et la seconde qui est AGB se trouverait en manque de la matière première qui est le blé.

« Nous sommes vraiment inquiets pour cette situation. On nous apprend que le bateau qui importe cette matière première est en retard. Depuis un mois je n’ai pas reçu un sac de farine dans mon magasin et les autorités refusent qu’on importe à partir des pays voisins », nous a confié Mamadou Tanou Diallo, magasinier.

Il ajoute avoir appris de ses patrons que la crise ne prendra fin que la semaine prochaine. En attendant donc, le sac de farine se négocie aujourd’hui entre 255 000 à 320 000 GNF.

Et si rien n’est fait, « les boulangers comptent à leur tour augmenter le prix du pain ou diminuer le poids de la miche du pain », nous informe Mamadou Djan Sacko, boulanger.

Rencontrés, les responsables des chambres préfectorales et régionales de commerce n’ont pas voulu se prêter à notre micro.

Yoma Neyo Teinguiano