Au cours d’un point de presse animé mercredi 04 août 2021 à Conakry, le Directeur Général de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire a indiqué que le nombre de décès au sein de la couche juvénile n’est pas à négliger. Selon Dr Sakoba Keïta, 40 % des décès signalés, sont des jeunes.

Pourtant, dit-il, lors de la première vague, « on n’avait pas de décès de moins de 40 ans. »

Dr Sakoba Keïta invite donc les jeunes à se faire vacciner massivement. Selon lui, le pays est en attente de 186 000 doses de vaccins dans les trois semaines à venir. Il s’agit d’un don de l’Ambassade des États-Unis.

Actuellement, le pays dispose de 33 000 d’osés du vaccin Sinopharm. Mais d’ici au 31 décembre, précise le Directeur de l’ANSS, la Guinée compte recevoir 6 000 000 de doses de vaccin.

Il faut rappeler que la troisième vague de Covid-19 continue de sévir gravement en Guinée avec la détection de nouveaux variants. Le taux de mortalité est passé de 2% à 11% et entre le 03 et le 31 juillet 2021, 60 personnes ont perdu la vie.

Facely Konaté