Le responsable charé des opérations Ibrahima Diallo et celui de la planification Sekou Koundouno arrêtés depuis le 06 mars passé et placés sous mandat de dépôt à la maison centrale de Conakry ont été libérés ce jeudi 12 mars à la cour d’appel de Conakry mais placés sous contrôle judiciaire.

Ils étaient poursuivis pour des faits d’outrage à agent, violences et voie de fait, production, diffusion et mise à disposition d’autrui de données de nature à troubler l’ordre public ou à porter atteinte à la dignité humaine.


La rédaction