Une convention extraordinaire du RPG arc-en-ciel est prévue ce jeudi, 31 mars 2022 au siège national à Gbessia (Conakry). Elle s’annonce sur fond de tensions suite à la désignation de Kassory Fofana comme président du comité exécutif provisoire. Des ténors du parti et le bureau des jeunes ont décidé de boycotter cette convention.

Faut-il craindre au pire en marge de la convention de l’ancien parti au pouvoir ce jeudi ? Pour des observateurs, il y a risque d’affrontements entre pro et anti Kassory. Mais pour Domani Doré, porte-parole du parti, il n’y a pas lieu de craindre. Chez nos confrères de Djoma FM, elle a indiqué que toutes les dispositions notamment sécuritaires sont déjà prises.

« Sur le plan sécuritaire, nous avons adressé une lettre d’information au ministre de l’administration du territoire. L’effet d’informer déjà la puissance publique c’est pour qu’elle créer des conditions pour que l’activité puisse bien se tenir et créer des conditions sécuritaires nécessaires. Au niveau du RPG arc-en-ciel, nous avons pris des dispositions pour créer des conditions pour éviter justement que nous vivons des cas qui pourraient être désagréables », a précisé l’ancienne ministre des sports.

La jeunesse du parti mécontente

Au cours d’un point de presse ce mercredi, 30 mars 2022, la jeunesse du parti a encore décidé de se faire voix. Elle parle de « fuites en avant dans les activités politiques du parti », depuis la mise en place « d’un soi-disant Conseil Exécutif Provisoire ». Cela s’explique selon eux, par l’envoi de missions politiques secrètes à l’intérieur du pays pour désorienter les militants et les responsables des objectifs réels du parti.

« Ces manœuvres dant la finalité est l’organisation d’une convention extraordinaire le 31 mars 2022 sans aucune base juridique légale et en violation flagrante des textes du parti, consiste à se tirer une couverture politique afin d’échapper aux juridictions du pays. Nous déplorons l’achat de consciences de certains membres du Bureau Politique National. Nous prenons à témoin la communauté nationale et internationale que la tenue de toute forme de convention le 31 mars 2022, serait considérée comme un acte de divisian orchestrée par certains membres du Bureau Politique National à la solde de Monsieur Kassory Fofana.
Par conséquent, nous demandons l’annulation immédiate de cette fameuse convention pour le maintien de l’unité d’action du parti », peut-on lire dans la déclaration.

Les jeunes exigent donc la poursuite de la restructuration du parti pour aller congrès.