Mohamed Sita Cissé dit « Sitanium » puisqu’il s’agit de lui, s’est fait arrêter dans les environs de 19 heures par un groupe de jeunes surexcités, à Hamdallaye Pharmacie alors qu’il cherchait à rejoindre son domicile.

Juste après l’acte et devant son véhicule endommagé, ce jeune de la majorité présidentielle nous a expliqué sa mésaventure en ces termes : « J’étais vers l’ancien siège du RPG à Hamdallaye, la route qui mène vers Jean-Paul 2 lorsque ces jeunes m’ont vu. Il y a un d’entre eux qui a dit, « c’est lui Sitanium, tu es signalé ». Entre-temps, il y a un autre qui a dit, « il est dans un VA (voiture administrative ndlr) il faut l’endommager, il faut essayer de casser complètement sa voiture et vous le mettez aux arrêts ». J’ai vu immédiatement une tout petite déviation que j’ai empruntée en toute pompe. Ils ont jeté des cailloux qui ont touché ma voiture et la vitre côté droit a été complètement cassé. C’est Dieu qui m’a sauvé. »

Malgré son état, Sitanium prêche la paix pour le pays.

« On est en train de vivre une situation généralisée qui n’arrange personne. Que tu sois de l’opposition ou de la mouvance, l’insécurité est là. Ceux qui attaquent ne se réclament ni de l’opposition ni de la mouvance, ce sont des jeunes très excités, drogués qui sont là », a-t-il indiqué.

À rappelé que la route le prince est complètement paralysée depuis jeudi. Une situation due à l’appel de grève générale illimitée du secrétaire général du SLECG.

Abdoulaye Ben Kaba