Les experts venus de la sous-région, les techniciens du ministère des transports, des travaux publics, des syndicats routiers ainsi que quelques ONG évoluant dans le domaine des transports se sont retrouvés mercredi 30 octobre autour du projet d’appui au secteur du transport (PAST). Cet atelier qui s’est tenu dans un complexe hôtelier avait pour objectif, de débattre sur le renouvellement et le rajeunissement du parc automobile Guinéen.

Dr Younoussa Koïta, représentant le ministre des transports, est revenu sur l’appui de son département à ce projet.

«Le gouvernement à travers le ministère des transports a mis en place un certain nombre d’instruments, tels que la lotrix, le système de contrôle technique automobile, l’organisation des patronales des transporteurs. Dans ce secteur, l’État joue son rôle et il continuera de jouer son rôle», dira-t-il.

De son côté, le représentant de l’Union européenne a mis l’accent sur le délai pour l’applicabilité des dispositifs de ce projet.

« Nous sommes là pour accueillir les dispositifs pour le rajeunissement du parc automobile Guinéen et souhaitons que le gouvernement fasse tout possible d’être dans le délai avec ces dispositifs qui seront discutés ici. Nous serons là avec une oreille attentive pour les étapes qui suivent », a affirmé Minkael Dubour.

Il faut rappeler que ce projet est entièrement financé par l’Union européenne sous l’assistance de Melewou Communication.

Abdoulaye Ben KABA