Le parti en gestation Mouvement Démocratique Libéral (MoDeL) dirigé par le jeune Aliou Bah a célébré samedi 24 août 2019, la première année de son existence, sur l’arène politique guinéenne. La cérémonie s’est déroulée à son siège situé au quartier Kobaya, dans la commune de Ratoma en présence des militants et sympathisants massivement mobilisés.

Dans son discours, Aliou Bah, président du parti s’est réjoui du projet réalisé en si peu de temps.

« Je tiens à remercier tous les responsables de ce parti à tous les niveaux. Vous devez être fiers de vous vu ce que vous avez réalisé en un an. Aliou Bah vous l’avez choisi pour conduire la direction provisoire du parti, mais il est important de noter que ce parti ne peut pas se résumer à Aliou Bah. On a eu à présenter ce qu’on a pu faire en un an, c’est vraiment salutaire », dira-t-il.

Et d’ajouter : « Beaucoup de personnes étaient pessimistes dans un pays où la politique n’a produit que le malheur, la désillusion, la désolation, le désespoir, la douleur, la division de telle sorte que nos compatriotes n’ont plus confiance aux politiques à cause de leur vécu. Toutes les familles de Guinée, d’une façon ou d’une autre ont été victimes de la politique. Mais nous nous avons voulu, sans prétention aucune, incarner ceux qui vont réhabiliter la politique. Montrer que si la politique est définie comme l’art de mentir, c’est par qu’elle a été pratiquée par des menteurs. C’est pourquoi nous voulons la redéfinir pour que les Guinéens comprennent que la politique porte des vertus sans être un métier ou le moyen par lequel on gagne son pain. »

À en croire Aliou Bah, le malheur de la Guinée est dû au fait que ceux qui ont des vertus se sont éloignés de la politique. « Finalement, le pays s’est retrouvé dans les mains de ceux qui n’en ont pas ; voilà pourquoi les Guinéens vivent toujours ces malheurs… « , pense-t-il.

Pour terminer, le jeune opposant au régime d’Alpha Condé, a invité les Guinéens à conjuguer le même verbe pour ramener le pays sur les rails.

« Il faut qu’on réhabilite la politique, qu’on réorganise notre pays, qu’on se rassemble pour que tous ensemble, on soit orienté vers le développement de la Guinée, le bien-être de ses populations », a-t-il invité.

Konaté